Musique à bouches ou les grands de la musique traditionnelle


Le groupe Musique à bouches lance un quatrième album en 18 ans de carrière. PHOTO : MICHELLE BOULAY


Anik Moulin Publié le 16 novembre 2022 Radio-Canada

Musique à bouches lance un quatrième album, Il est grand temps, disponible dès le 18 novembre. Le quintette a cappella estrien a créé l'opus durant la pandémie. « Ça a été notre respirateur, notre bonbonne d'oxygène », affirme Olivier Brousseau, membre du groupe depuis le jour un, soit depuis 18 ans.

Comme des trésors bien enfouis, dix-sept pièces se retrouvent sur l'album. Des perles rares récoltées notamment aux archives de folklore de l'Université Laval, mais également lors de rencontres avec des familles qui gardent bien vivante la chanson traditionnelle, dont la famille Langlois. Je suis allé à la rencontre d'un ami qui s'appelle Sébastien Langlois, et dans sa famille, il y a un riche bagage de chansons traditionnelles. [...] Ils m'ont chanté, ils m'ont partagé du répertoire familial, raconte Olivier Brousseau. La magnifique En montant au large et l'inattendue Au clair de la lune sont issues de la famille Langlois. Les deux sont méconnues du grand public. La formation pensait avoir épuisé le répertoire de l'Estrien Jean-Paul Guimond, sourcier bien connu et gardien de la tradition chansonnière du Québec, mais il nous surprend toujours avec des nouvelles chansons. Il y en a encore une sur cet album-là, La bergère, une chanson qui nous a bien fait rire, chanson un peu taquine, ajoute Olivier avec enthousiasme. Une première pièce originale Pour la première fois, Musique à bouches propose aussi une pièce originale, la Turlute de St-Adrien, née lors d'une résidence artistique au Bureau estrien de l'audiovisuel et du multimédia (BEAM) situé à Saint-Adrien. L'idée est venue du nouveau membre du quintette, Michel Grandmaison, qui avait soulevé le fait que ce serait intéressant d'avoir une turlute, un moment musical. [...] C'est la première création de A à Z, originale, de Musique à bouches, affirme Olivier. Le défi demeure l'éducation La musique traditionnelle est encore trop souvent associée au temps des Fêtes. Olivier Brousseau et ses amis musiciens se font un devoir de faire connaître et reconnaître en tout temps la musique traditionnelle. « Les gens peuvent écouter ça peu importe le moment de l'année. Il faut arrêter d'associer le trad à la chanson à répondre dans une cuisine avec des cuillères puis mon oncle Armand. On est rendus ailleurs! » — Une citation de Olivier Brousseau, membre de Musique à bouches Plusieurs spectacles seront présentés en Estrie et même à la salle Claude-Léveillée de la Place des Arts, à Montréal. Si on recule de 25 ans, je ne suis pas sûr qu'on voyait ça souvent, de la musique traditionnelle à la Place des Arts. Il y a quand même un bout de chemin qui commence à se faire, affirme le musicien qui accepte, avec ses comparses, d'éduquer le public. Nous, on continue, avec cette mission-là, de donner le goût aux gens d'en écouter et d'aller en voir, peu importe la période de l'année. Ce quatrième opus en carrière sera disponible en format numérique sur toutes les plateformes le 18 novembre, en version « physique » sur le site web de la formation et sur place lors du lancement prévu le 22 novembre au Boquébière de Sherbrooke.


4 vues0 commentaire